x

ADHESION

Vous souhaitez rejoindre le Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ?
  • 01 46 67 74 92
  • contact@sncpre.org
  • 26, rue de Belfort 92400 Courbevoie
  • 01 46 67 74 92
  • contact@sncpre.org
  • 26, rue de Belfort 92400 Courbevoie

Chirurgie plastique : reconstructrice ou esthétique?

Dans la chirurgie plastique, il existe deux catégories bien distinctes : la chirurgie reconstructrice (prise en charge en partie ou totalement par l’Assurance maladie) et la chirurgie esthétique (non prise en charge et donc entièrement à vos frais).

La chirurgie reconstructrice est appliquée uniquement dans les cas suivant :

Paupières (blépharoplastie)

Dans le cas où la peau des paupières est très relâchée et gêne la vision, une chirurgie plastique peut être prise en charge après entente préalable.

Oreilles décollées (otoplastie)

Une chirurgie plastique des oreilles est prise en charge sans aucune entente préalable, dans le cas où il existe une gêne importante, et ce indépendamment de l’âge.

Nez (rhinoplastie)

Une rhinoplastie est prise en charge après entente préalable dans les cas uniquement de déviation de la cloison avec gêne respiratoire et suite à un traumatisme nasal.

Gynécomastie

La gynécomastie ne nécessite pas d’entente préalable. Cependant une échographie ou une mammographie sera demandée par le praticien pour confirmer le diagnostic. Le code d’enregistrement CCAM est QEFA011 pour une gynécomastie unilatérale et QEFA002 pour une gynécomastie bilatérale.

Plastie mammaire de réduction

L’intervention est prise en charge sans demande d’entente préalable lorsque lorsqu’il est nécessaire de retirer plus de 300g par sein sur un bonnet égal ou supérieur à C. Le code d’enregistrement CCAM est QEMA012 pour une réduction unilatérale et QEMA013 pour une réduction bilatérale.

Plastie mammaire d’augmentation

Une augmentation mammaire par prothèse peut être prise en charge après entente préalable dans les cas d’asymétrie mammaire, lorsque la taille du bonnet est inférieure à A ou sur seins tubéreux. Le code CCAM est QEMA003 pour une plastie mammaire d’augmentation unilatérale et QEMA004 pour une plastie mammaire d’augmentation bilatérale.

Plastie abdominale (dermolipectomie abdominale)

Dans certains cas, elle peut être associée à la remise en tension des muscles de la paroi abdominale (lorsqu’il existe un « diastasis » gênant) et/ou à une lipoaspiration de certaines zones de la paroi abdominale.
Elle n’est prise en charge par la sécurité sociale qu’en cas de dégradation majeure de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant totalement le pubis, justifié par une photographie préopératoire (après amaigrissement pour obésité morbide, dans les suites d’une chirurgie bariatrique, en post-opératoire, ou en post-gravidique). Six codes d’enregistrement CCAM existent ; tout dépend s’il y a lipoaspiration préalable ou non de l’abdomen, ou encore transposition ou non de l’ombilic.

Une demande d’entente préalable est alors exigée. Il s’agit d’un formulaire pré imprimé rempli par le chirurgien au cours de la consultation que vous devrez remettre à votre assurance maladie.
Sous quinze jours, si aucune réponse ne vous est parvenue c’est que la demande est acceptée. Sinon vous recevrez un courrier pour un contrôle pour voir si la demande est acceptée ou non.e lifting de bras peut être pris en charge après entente préalable dans le cas où la peau tombe suite à un important amaigrissement.

Lift de bras

Lift de cuisse

Lift de fesse

Tout comme pour le lifting de bras, le lifting de cuisse peut être pris en charge après entente préalable.
Enfin, un lifting de la face postérieure du corps (fesses, face externe de cuisse, dos) peut être pris en charge après entente préalable, suite à un fort amaigrissement. Dans ce cas, il s’agira avant tout d’un acte lié à une dermolipectomie abdominale totale circulaire.

Prothèse de mollet

La pose de prothèse de mollet s’effectue uniquement dans les cas de poliomyélite ou encore de pied bot.

Nymphoplastie (labiaplastie)

L’acte peut être pris en charge sans demande d’entente préalable dans le cas d’hypertrophie des petites lèvres.

Plastie du prépuce (posthectomie)

La plastie du prépuce est prise en charge sans entente préalable dans les cas uniquement de phimosis et paraphimosis.

La chirurgie esthétique est considérée pour tous les autres cas.
Quelle soit réalisée en France ou à l’étranger, elle n’est en aucun cas prise en charge par l’assurance maladie.

En ce qui concerne les suites opératoires, les insatisfactions, les malfaçons, les complications classiques (hématomes, nécroses ou infections hors septicémie), ainsi que les résultats inesthétiques, il n’y a également aucune prise en charge possible ; même si la chirurgie esthétique a été réalisée en France. Seules les complications médicales graves (embolie pulmonaire, septicémie, complication nécessitant une hospitalisation en secteur de soins intensifs..) sont prises en charge.