• 07 67 14 73 37
  • contact@sncpre.org
  • 26, rue de Belfort 92400 Courbevoie
  • 07 67 14 73 37
  • contact@sncpre.org
  • 26, rue de Belfort 92400 Courbevoie

Plastie abdominale

Objectif
L’objectif est de diminuer l’épaisseur du panicule graisseux abdominal sous ombilical, retendre la peau et de resserrer les muscles si nécessaire (il existe souvent un écartement des muscles grand droit de l’abdomen après grossesse).

L’intervention peut être associée à une lipoaspiration de la paroi abdominale. Cette intervention permet donc d’améliorer la silhouette mais n’est en aucun cas un geste permettant l’amaigrissement.

 

Principe
Sous anesthésie générale ou péridurale, le chirurgien pratique trois gestes complémentaires plus ou moins associés entre eux :

  • Lipoaspiration de la paroi abdominale supérieure et latérale.
  • Remise en tension cutanéo-graisseuse avec ablation, soit d’un volumineux bourrelet inférieur (tablier abdominal, intervention prise en charge par la sécurité sociale), soit d’un plus petit bourrelet dans le cadre d’un minilift abdominal (chirurgie esthétique non prise en charge).
  • Geste musculaire de fermeture d’une hernie ombilicale ou d’un rapprochement des muscles grand droit sur la ligne médiane peut être pratiqué dans le même temps.

Pour cette intervention la voie d’abord chirurgicale comprend toujours une horizontale sus pubienne et une circulaire péri-ombilicale ; certains opérateurs dans certains cas, liés à la quantité de peau et de graisse à enlever, peuvent rajouter une cicatrice verticale qui va du pubis à l’ombilic. L’opération dure entre une heure et demie et deux heures. L’hospitalisation est de l’ordre de cinq à sept jours avec un arrêt de travail de un mois pour les plasties importantes, prises en charge.

Outre les problèmes spécifiques liés à l’anesthésie générale ou à la péridurale, les complications sont possibles. On peut rencontrer des complications dans les suites opératoires : hématome, infection, anomalie cicatricielle, phénomènes thrombo-emboliques.

Il est prescrit une gaine compressive pendant environ un mois jour et nuit afin de diminuer l’oedème, draper la peau et maintenir la suture musculaire. Le résultat morphologique est atteint au bout de trois à six mois. Les cicatrices peuvent rester rouges et dures pendant plus d’un an. La sensibilité de la paroi abdominale récupère progressivement suite à la repousse nerveuse et à la cicatrisation des zones de décollement. Ce geste abdominal autorise une nouvelle grossesse mais pas avant deux ans d’intervalle. La pratique du sport peut être envisagée au bout de cinq à six semaines.